3 conseils pour bien choisir sa typographie

20 décembre 2020
Posted in News
20 décembre 2020 Teamzoecoms

3 conseils pour bien choisir sa typographie

Comprendre les fondements de la typographie

Certains ont tendance à croire que la typographie est l’élément le moins important dans un projet. Cependant, la typographie est tout aussi importante que le graphisme et les images: elle vient unifier le projet et est sans l’ombre d’un doute une forme de graphisme bien à elle. Il est donc impératif de bien choisir sa typographie et de respecter certaines règles d’usage de base.

 

Nos meilleures astuces

1- Choisir la typographie appropriée au contexte et au projet

Tout dépendant du type de client ou du type de projet, il est important de choisir une typographie qui cible les besoins en termes de communication et d’image du client. Pour se démarquer, il faut éviter d’utiliser des polices par défaut installées sur les logiciels de traitement de texte.

Les serifs (à empattements) 

Généralement, la typographie à empattements est beaucoup plus utilisée pour des textes courants étant donné qu’elle facilite la lecture et accentue les différences entre les lettres. Ce type de typographie exprime généralement la tradition et la respectabilité. (Times New Roman, Garamond, Georgia)

 

Les sans serifs (sans empattements)

La typographie sans serif est notamment utilisée pour des titres, pour des interfaces web, des textes plus courts et pour des légendes. Elle est beaucoup plus moderne et épurée que la typographie avec empattements. (Arial, Helvetica, Calibri)

 

Les cursives (écrites à la main)

Ce type de typographie est considéré comme un élément de type graphique. Elle est généralement utilisée comme titre, mais jamais ou très rarement en texte courant. Elle exprime la créativité, le côté un peu plus ‘’handmade’’. (Pacifico, Caveat, Lobster)

 

Les monospaces

Les typographies de nature ‘’monospace’’ sont des polices dont la largeur est fixe. Elles traduisent une impression de force et de clarté. Généralement, ce type de typographie s’utilise dans des titres et donne un effet classe et moderne. (Courier, Space Mono, Roboto Mono)

 

2- Les typographies, polices à utiliser avec modération!

La modération a bien meilleur goût! L’utilisation compulsive de différentes typographies sur un même document est aussi contre-productif que d’allier trop de couleurs. Il vaut mieux se concentrer sur 2 à 3 polices différentes maximum. Par contre, rien n’interdit de varier la taille, l’épaisseur et la couleur. On obtient ainsi un texte qui est dynamique, mais harmonieux!

 

Pour ajouter un peu de mouvement, tentez différents contrastes! Associez une police avec serif à une police de type cursive: des caractères de la même famille auront nettement moins d’impact que des polices avec différentes personnalités. Le plus important, c’est de s’assurer que le tout est harmonieux et de bon goût!

 

3- Soigner la lisibilité

Un des aspects les plus importants lors de l’usage de la typographie c’est la lisibilité! Pour obtenir une lisibilité de qualité supérieure, il est important de respecter certains aspects et techniques pour rendre votre conception graphique attrayante.

L’espacement

Vérifiez l’espacement entre vos lignes. L’interligne doit normalement être un peu plus grande que la taille de la police. Cette technique vise à aérer votre contenu et à rendre le texte moins lourd pour le lecteur.

 

Convertibilité 

Il vous arrive peut-être parfois d’acheter ou de télécharger une typographie sur le web. Un des éléments à ne surtout pas oublier est la convertibilité et l’adaptation de la nouvelle police. Parfois, une typographie ne prend pas en considération les accents et les caractères spéciaux. Il est bien important de s’assurer que tous les caractères sont convertibles et qu’ils s’adaptent bien à votre texte.

 

Les couleurs

Les contrastes facilitent généralement la lecture. Par contre, il ne faut pas en abuser! Un précieux conseil pour optimiser le choix de vos couleurs serait d’opter pour les contrastes positifs (textes foncés sur fonds clairs). Il vaut aussi mieux de ne pas mettre de motifs en fond pour ne pas nuire à la lisibilité du texte.

 

Typographies cursives

Réservez les polices fantaisistes ou manuscrites aux titres et aux brèves phrases. C’est la même chose pour les longs textes à serifs: les empattements fatiguent les yeux.

 

La mise en page

Limitez les veuves et les orphelins: il s’agit des bouts de mots ou de phrases qui reviennent tout seuls à la ligne. Il est préférable dans ce cas de couper le texte plus tôt afin de ne pas scinder de mots.

 

Adaptation

Adaptez votre présentation au support de communication: on ne présente pas un texte de la même manière sur une affiche que sur une page web. 

 

Vous avez maintenant tout en votre possession pour créer des conceptions graphiques et des documents attrayants! Les jeux de typographies sont actuellement bien à la mode, vous avez tous nos meilleurs trucs et astuces pour partir à l’aventure!

 

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *